Hockey Nouveau-Brunswick accorde une franchise junior B à Cap-Pelé

Hockey Nouveau-Brunswick, en partenariat avec la Ligue de hockey junior du Nouveau-Brunswick, est heureux d’annoncer qu’une franchise d’expansion a été attribuée à Cap-Pelé pour la saison 2022-2023.

L’équipe s’appellera les Kings du Sud-Est (Southeast Knights) et jouera ses matchs à domicile à l’aréna Pelé, de Cap-Pelé.

Les Kings du Sud-Est se joindront aux Vitos de Moncton, aux Koyotes de Kent et aux Rangers de Richibucto dans le circuit de hockey junior B de la Ligue de hockey junior du Nouveau-Brunswick.

Plus de renseignements, notamment en ce qui concerne la date des essais et le calendrier de la ligue, seront communiqués au cours des prochains mois.

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec les personnes suivantes :

Ligue de hockey junior du Nouveau-Brunswick

Sheldon Hay, président
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Hockey Nouveau-Brunswick

Nic Jansen, directeur général
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Kings du Sud-Est

Paul Ouellette, gérant général
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Guy Pellerin accueilli au Temple de la renommée des Sports du N.-B.

Le vendredi 17 juin, le Temple de la renommée des sports du Nouveau-Brunswick a accueilli six nouveaux membres. L'un de ces membres était Guy Pellerin de la NBHOA.

Guy Pellerin a porté les galons d'arbitre pendant plus de 30 ans. Il a d'abord commencé à arbitrer dans l'Association de hockey mineur de Shediac, avant de se joindre à l'Association des officiels de hockey du Grand Moncton à l'âge de 18 ans, où il a commencé à travailler pour les matchs du secondaire et U18AAA. Le natif de Shediac a rapidement gravi les échelons, travaillant rapidement dans la ligue de hockey junior des Maritimes, le Hockey masculin des sports universitaires de l'Atlantique, et a été l'un des premiers officiels des Maritimes embauchés par la LHJMQ en 1994 lorsque les Mooseheads de Halifax se sont joints à la ligue. Guy a ensuite arbitré plus de 500 matchs dans la LHJMQ et travaille maintenant pour la ligue en tant qu'entraîneur des arbitres dans la division des Maritimes. Le plus grand succès de Guy a été au niveau amateur où il a été le seul officiel amateur sélectionné pour travailler aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010, travaillant aux côtés de nombreux arbitres de la LNH. Les nombreuses affectations de Guys à l'IIHF incluent les Championnats du monde juniors en 2006 et 2009, les Championnats du monde seniors en Hongrie, en Russie et à Québec en 2005, 2007 et 2008, et la Coupe Spengler en Suisse en 2008.

Guy a passé 3 ans à poursuivre le rêve d'arbitrer dans la LNH en déménageant au Texas pour arbitrer dans la Western Professional Hockey League, la East Coast Hockey League et la American Hockey League. Lorsqu'une place dans la LNH ne s'est pas libérée, Guy est retourné à Moncton pour continuer à officier dans la LHJMQ, le SIC, la LAH, la MHL a fondé l'entreprise Pellerin Sports, a épousé l'amour de sa vie Caroline Belliveau, et ils ont accueilli un fils Joshua dans leur des vies. Guy est toujours actif dans notre association en tant qu'entraîneur des officiels, plus récemment en assistant les officiels aux championnats provinciaux U13AAA et U15AAA de HNB qui se sont tenus à Moncton en avril.

Félicitations Guy, Caroline et Josh, nous au NBHOA ne pourrions pas être plus fiers de vos réalisations.

UNE OCCASION DE REPRÉSENTER LES SIENS

Grâce au Programme d’apprentis entraîneurs autochtones, Creighton Sanipass peut grandir comme entraîneur et être un modèle pour les athlètes autochtones de demain.

Kelsey Pye via Hockey New Brunswick | June 16, 2022

En tant que joueur de hockey, Creighton Sanipass a souvent remarqué un manque de représentation autochtone dans ce sport. Maintenant qu’il est entraineur, il espère pouvoir y remédier.

Grâce au Programme d’apprentis entraineurs autochtones (PAEA), Creighton est membre du personnel d’entrainement de l’Équipe NB de hockey U16 des Jeux du Canada 2023. Il souhaite être un modèle pour les jeunes autochtones qui ont vécu une expérience similaire de sous-représentation.

« J’espère que les athlètes autochtones qui ont pratiqué ce sport vont constater qu’il est possible de s’impliquer et d’aider la prochaine génération d’athlètes à se voir offrir les chances qu’ils méritent. Je suis fier d’être Mi’kmaq. Notre culture a une histoire avec ce sport et ce n’est pas un hasard si les joueurs de hockey autochtones se sentent à l’aise sur la glace : c’est dans notre sang. »

Creighton a appris à patiner à l’âge de 2 ans et il a commencé à jouer au hockey mineur à l’âge de 4 ans. Son père, Everett, a fait carrière dans la Ligue nationale de hockey, de sorte que le hockey a toujours fait partie de la vie de Creighton. Creighton a sa propre expérience du hockey de haut niveau puisqu’il a joué dans la Ligue de hockey junior des Maritimes et la Ligue de hockey junior du Nouveau-Brunswick.

L’occasion d’acquérir de l’expérience et d’apprendre les ficelles du métier d’entraineur l’enthousiasme. Il est honoré de participer au programme et souhaite que d’autres en fassent autant.

« J’espère que plus d’entraineurs autochtones s’impliqueront et deviendront des modèles pour les joueurs de hockey autochtones », dit-il.

En plus de son rôle au sein de l’Équipe NB de hockey U16 des Jeux du Canada, Creighton a également été membre du personnel d’entrainement de l’Équipe Atlantique du championnat national de hockey autochtone, tenu en Nouvelle-Écosse, en mai.

Hors glace, Creighton fréquente l’université, où il se spécialise en criminologie, et travaille à l’Aboriginal Sport and Recreation New Brunswick.

« J’ai toujours voulu un travail où je pourrais contribuer à offrir des possibilités aux jeunes autochtones qui n’existaient pas quand nous étions jeunes », déclare Creighton. « Voir les jeunes autochtones s’épanouir fait que cela en vaut la peine. »

Ce sera sa première participation aux Jeux du Canada; il est impatient de découvrir ce que ces Jeux ont à lui offrir et il est content d’obtenir du mentorat d’entraineurs expérimentés.

Le Programme d’apprentis entraineurs autochtones offre à un maximum de deux entraineurs autochtones par Jeux du Canada provenant de chaque province et territoire la possibilité de développer leurs habiletés d’entraineurs dans le cadre des Jeux. Les objectifs du programme sont entre autres de renforcer la capacité d’entrainement au sein des communautés autochtones et de fournir aux entraineurs des occasions de perfectionnement professionnel et d’apprentissage de l’entrainement de haut calibre.

Creighton va continuer d’absorber tout ce qu’il peut sur la route des Jeux du Canada 2023 et au-delà. Il attribue au sport le mérite de lui avoir enseigné des compétences de vie inestimables et il espère pouvoir transmettre cette sagesse aux futurs joueurs.

« Je veux être un exemple. Vous pouvez prendre tout ce que vous avez appris par le biais de vos expériences et en faire profiter la prochaine génération. Les athlètes de la relève méritent les possibilités qui n’existaient peut-être pas quand nous étions jeunes. Nous pouvons les aider à réaliser leur potentiel », conclut-il.

Katie Peddle, Abby Clarke et Sarah Hilworth ont été sélectionnées pour recevoir le prix Entraineure de l’année BFL

Il ne fait aucun doute que le rôle d’entraineur est le rôle le plus important au hockey. Effectivement, cette personne doit guider les jeunes joueurs, sur et hors glace. Les entraineurs sont donc des leaders au hockey, mais aussi dans toutes les sphères de la vie.

Hockey Canada et BFL Canada rendent hommage aux meilleures entraineures de hockey au pays avec le prix Entraineure de hockey de l’année, et ce, dans trois catégories : hockey communautaire, hockey de compétition et hockey de haute performance.

Mises en candidature par des parents et des athlètes d’un océan à l’autre et du nord au sud, 3 lauréatesnationales et 19 lauréates provinciales et territoriales ont été choisies par le comité de sélection, qui étaitnotamment composé des médaillées d’or olympiques Cassie Campbell-Pascall, Gina Kingsbury et Caroline Ouellette, de Teal Gove de Hockey Canada et de Sacha Vaillancourt, vice-président et directeur d’unité, Sports et loisirs, à BFL CANADA.

Lauréates provinciales de HNB

Entraineure de hockey communautaire : Katie Peddle, équipe de hockey féminin U13 AA le Storm (Centre du Nouveau-Brunswick)

Au cours de sa première saison à titre d’entraineure en chef, Katie a fait sa marque auprès des joueuses. Elle est un modèle hors-pair. Elle fait toujours preuve de franc-jeu et d’esprit sportif tout en se concentrant sur le développement global de toutes les joueuses qu’elle entraine. C’était la première année que l’Association de hockey féminin du Centre du Nouveau-Brunswick avait une équipe de hockey de compétition; Katie était à la tête de l’équipe le Storm U13 AA, et elle a mené ses joueuses aux finales provinciales.

Entraineure de hockey de compétition : Abby Clarke, équipe de hockey U18 AAA les Reds (ZRHE Ouest)

Abby a toujours donné un temps de jeu égal aux joueuses méritantes et elle a su déterminer les attentes qu’elle avait envers toutes ses joueuses. Par ses actions, elle inculque une solide éthique de travail, permettant ainsi à ses joueuses d’obtenir de meilleurs résultat sur et hors glace grâce à leur travail et à leurs efforts. Pour la deuxième année consécutive, Abby a reçu le prix Entraineure de l’année U18 AAA (Nouveau-Brunswick). Cette saison, Abby a mené les Reds (U18) au championnat provincial et au championnat de hockey féminin U18 de l’Atlantique, où son équipe a remporté la médaille d’argent.

Lauréate nationale

Entraineure de hockey de haute performance : Sarah Hilworth, les Reds de l’UNB

Cette saison, Sarah a mené les Reds au titre de la saison régulière de SUA et au championnat de la ligue, une première dans l’histoire du hockey féminin à l’UNB. Elle a été nommée Entraineure de l’année de SUA, devenant ainsi la première entraineure de l’UNB à recevoir cet honneur. En plus de ses réalisations sur la scène universitaire, Sarah est un atout considérable pour l’Association de hockey féminin du Centre du Nouveau-Brunswick. Elle siège en effet au conseil d’administration à titre de responsable du développement des joueuses pour les divisions U7, U9 et U11. Elle dirige aussi les séances sur glace du programme Première présence LNH/AJLNH qui a été offert par l’Association de hockey féminin du Centre du Nouveau-Brunswick.

Hockey Nouveau-Brunswick tient à féliciter Katie, Abby et Sarah pour leur prix. Ces trois lauréates ont connu une belle carrière de joueuse sur la scène universitaire (Katie Peddle – Université Ste-Mary; Abby Clarke – Université St-Thomas; Sarah Hilworth – Université de l’Alberta) et sont devenues des entraineures exceptionnelles et des modèles pour les joueuses.

 

SPENCER GILL, CONNOR ARSENEAULT ET GABE SMITH INVITÉS AU CAMP NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT DES MOINS DE 17 ANS DU CANADA

CALGARY, Alb. - Hockey Canada a invité 100 joueurs à participer au camp national de développement des moins de 17 ans du Canada, qui se tiendra du 10 au 16 juillet au Markin MacPhail Centre du Parc Olympique du Canada de WinSport à Calgary.

Pendant le camp d’une semaine, les joueurs, soit 10 gardiens de but, 30 défenseurs et 60 avants qui seront répartis en cinq équipes, participeront à des entraînements sur glace et hors glace, à des évaluations de la condition physique, à des séances d’entraînement, à des matchs intraéquipes et à des séances en classe.

Alan Millar, directeur du personnel des joueurs de Hockey Canada, a mené le processus de sélection avec l’aide du dépisteur en chef des M17, Byron Bonora, et des dépisteurs régionaux Rob Simpson (Ontario), Pierre Cholette (Québec), Darren Sutherland (Atlantique) et Darrell Woodley (Ontario), de même que de représentants des membres.« Le camp national de développement des moins de 17 ans permet d’initier ces athlètes au Programme d’excellence, et il s’agit d’une occasion idéale pour eux de se développer comme joueurs et d’apprendre ce qu’on attend de ceux qui représentent le Canada », a déclaré Millar. « Le camp sera l’occasion de participer au développement continu de ces jeunes joueurs au camp et de lancer le processus de formation des trois équipes nationales des M17 en vue du Défi mondial de hockey des moins de 17 ans à l’automne. »

Après le camp, les joueurs continueront d’être évalués au début de la saison 2022-2023 avant que 66 d’entre eux soient nommés aux trois équipes nationales du Canada – Équipe Canada Blancs, Équipe Canada Noirs et Équipe Canada Rouges – qui prendront part au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2022, qui se tiendra du 5 au 12 novembre à Langley et Delta, en Colombie-Britannique.

Parmi les 100 joueurs invités au camp, 77 ont été sélectionnés par des équipes de la Ligue canadienne de hockey, dont 40 dans la Ligue de hockey de l’Ontario et 37 dans la Ligue de hockey de l’Ouest, et 23 sont des espoirs en vue du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, qui se déroulera les 4 et 5 juillet.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le Programme d’excellence, veuillez consulter le site HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux sur FacebookTwitter et Instagram.

Sous-catégories